#2-Découverte de Bruges

Par Nicolas
Cet article fait parti de la série Belgique - Waffle beer & fries
Voir plus

Markt

On commence notre première journée à Bruges par le fameux Beffroi qui surplombe la grand-place. Cet immense bâtiment qui abritait autrefois les halles est aussi impressionnant qu’il est fermé. En effet quand on arrive, en bas des marches on nous annonce qu’il ne sera pas possible de monter aujourd’hui. Ça commence bien. On se rabat donc dans les anciennes halles pour une exposition éphémère qui a du chien.

Historium

Tout en restant sur la place du Markt, on part à la conquête de l’histoire de la ville en pénétrant dans l’Historium. Et franchement, on a été bluffé par la qualité de l’expérience. Une immersion totale dans une autre époque à la recherche d’un perroquet et d’une femme tous deux modèles d’un peintre célèbre. Chaque pièce recrée un lieu de l’époque dans le moindre détail. Les températures, les odeurs et la magie du numérique qui disparaissent complètement pour ne laisser que la sensation d’avoir changé d’époque. C’est de loin la meilleure expérience scénographique qui m’a été donnée de voir.
La visite est complétée à l’étage avec un musée plus classique qui permet d’approfondir tous les points abordés en amont et une terrasse qui offre un point de vue impressionnant sur le Beffroi et la place.
Et puisque l’histoire ne fait pas tout, notre visite se termine dans le célèbre Bier café où il est temps pour nous de s’offrir une dégustation de bières locale et de fromage à la moutarde.

Chez Albert

Après cet apéritif copieux, rien de mieux qu’une bonne gaufre pour tasser le tout et faire le tour des clichés gastronomiques. Et pour ça on n’a choisi d’aller goûter les vraies bonnes gaufres de chez Albert. Il y en a pour tout les goûts; avec ou sans chocolat (mais franchement pourquoi se priver du chocolat Belge ?), fraises, chantilly …
On va pas vous cacher que ça a été notre repère de prédilection pendant 3 jours. Une pure merveille.

Ballade près du canal

Mais comme on dit, il ne faut pas abuser des bonnes choses. Alors en route vers l’inconnu pour une petite ballade improvisée au bord de l’eau. Histoire d’éliminer toutes ces gaufres.
On y croise le fameux mur de bière du 2be où on achète également notre stock de bière pour le pique-nique de ce soir.
Mais il commence à y avoir un peu de monde alors on part se perdre en dehors de  l’hyper centre

kon. Astridpark

On tombe par hasard sur un parc accueillant avec un joli kiosque et une herbe verte et confortable. On ne peut s’empêcher de faire une sieste, apaisés par le lieu. C’est reposant de voir un environnement où les gens vivent vraiment, loin de la cohue des touristes français prêts à râler à chaque occasion.

Minnewaterpark

On reprend la route en direction d’un pont magique qui enjambe un lac dit d’amour.  La légende raconte que si deux amants s’échangent des voeux d’amour sur ce pont, la flamme qui les anime durera toujours.
L’avenir nous dira si la légende dit vrai. Mais ce qui est certain en effet c’est que ce lieu est rempli de magie.
C’est là qu’on a décidé de pique-niquer, mais c’est là aussi que le drame est arrivé. Bah oui, pour boire de la bière il faut d’abord l’ouvrir !
Mais finalement avec un peu d’ingéniosité et un bout de bois on peut faire de grandes choses.

La boucle est bouclée

On finit la soirée en repassant par la fête foraine puis, chemin faisant, on retombe sur la place du markt pour contempler le soleil découper les bâtiments entre l’ombre et la lumière et apprécier le silence qui y règne une fois la foule dissipée.
Bruges, quand on sait la regarder, est vraiment une ville magique.

À demain on the road again.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *